Catégories

Catégories Archive

Ruy Blas à la Coursive

Posté par info@corderieroyale.com

Pour inaugurer la nouvelle grande salle de l’historique Théâtre National Populaire, son directeur et talentueux metteur en scène Christian Schiaretti a choisi de monter un auteur qui s’imposait naturellement, Victor Hugo.

Car c’est Hugo qui, dans sa préface à Marion Delorme, associa pour la première fois les trois mots, Théâtre, National et Populaire. Car c’est Hugo qui, dans l’ensemble de son œuvre, n’a eu de cesse de combattre la misère, de prôner une éducation égalitaire et ouverte à tous, d’ardemment lutter pour l’émancipation des classes les plus mal loties de la société.

Quel plus bel emblème, alors, que de donner à voir la fresque espagnole Ruy Blas? Ce héros-valet secrètement amoureux de sa reine, au service de Salluste, politicien véreux avide de vengeance. Sous ses ordres mais sans être dans la confidence de la machination, Ruy Blas va feindre d’être Don Cézar de Bazan et, sous cette identité, se faire aimer de la reine afin de la compromettre. Pris dans le tourbillon de son rôle, Ruy Blas entreprend de purger l’Espagne de la corruption qui gangrène le pays. Mais lorsque l’infâme Salluste lui rappelle qu’il n’est que l’instrument de son courroux, le monde de Ruy Blas s’écroule et prend fin dans la tragédie.

En dépeignant une société où les nantis tirent les ficelles et dilapident les ressources publiques, en prenant à bras le corps la grande épopée romantique d’Hugo, Christian Schiaretti confirme l’étendue de son audace scénique et la force de ses choix artistiques. La pièce ne sera présentée que dans très peu de lieux en France. Une fidélité qui se poursuit après l’accueil, en 2010, dans le Grand Théâtre de sa superbe version de Philoctète avec l’immense Laurent Terzieff dans le rôle-titre, un souvenir poignant de sa dernière présence sur scène.

Christian Schiaretti revient à La Coursive, avec une distribution éclatante de vingt et un comédiens dont il a le secret, pour une des plus belles pièces de Victor Hugo, et l’on s’en doute, pour un très grand moment théâtral.

Le sujet philosophique de «Ruy Blas» est le peuple aspirant aux régions élevées; le sujet humain, c’est un homme qui aime une femme; le sujet dramatique, c’est un laquais qui aime une reine. La foule ne voit dans «Ruy Blas» que ce dernier sujet, le sujet dramatique, le laquais; et elle a raison. Victor Hugo (source : La Coursive)

Infos:
Mercredi 8 Février 2012 à 20h30
Jeudi 9 février 2012 à 19h30
La Coursive
4 rue Saint-Jean-du-Perot
17025 La Rochelle Cedex 1
Tel : 05.46.51.54.02/03.
Web :www.la-coursive.com

Hotel***Restaurant de la Corderie Royale, un instant inoubliable entre Terre et Mer.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

 (will not be published)