Catégories

Catégories Archive

La Loi du Marcheur à la Rochelle

Posté par info@corderieroyale.com

Si Nicolas Bouchaud est un superbe interprète –son électrisante présence chez Jean-François Sivadier l’a magnifiquement fait incarner Lear, Danton, Galilée– l’homme se veut également bâtisseur, notamment passionné par l’architecte du langage cinéphile, le mémorable critique Serge Daney.

Nicolas Bouchaud a créé, en mars dernier au Théâtre National de Toulouse, avec un succès fulgurant qui se poursuit, un solo à partir de l’interview filmée de Daney, Itinéraire d’un ciné-fils. Ce grand voyageur du Septième Art, à la parole aussi libre que sa pensée est brillante, s’y livrait, avec urgence et nécessité de transmettre, quelques jours avant de mourir du sida. Pêle-mêle, il abordait à travers le prisme du grand écran les thèmes de l’enfance, du cinéma évidemment mais aussi de la télévision, de la perte, de l’expérience, du monde… de la vie en somme. Daney aimait se définir en griot.Nicolas Bouchaud lui rend ce précieux hommage en entrant dans sa peau, empruntant jusqu’à ses mimiques, ses tics de langage et surtout sa verve unique.

La loi du marcheur? Un très beau seul en scène, un génial road-movie spirituel. Mais aussi l’itinéraire singulier et existentiel d’un homme voué à être un passeur, un lien entre la toile et celui qui la regarde, entre l’image et le spectateur. Dans son rôle jusqu’au bout des ongles, Nicolas Bouchaud se mue également en ce Charon cinéphile, passeur des âmes du fleuve Styx. Mais sa barque à lui est une scène, la rivière profonde sur laquelle il promène son embarcation le théâtre, sa force, les mots, et les âmes prêtes pour le grand voyage sont nos regards captivés de spectateur.

On rit souvent, il n’est pas interdit de pleurer et surtout de se questionner tant les propos vibrent d’actualité. Guidé par la belle mise en scène d’Eric Didry et une création vidéo lumineuse, chacun revisite alors la vie et l’œuvre de Serge Daney comme un moment d’éternité gravé dans le roc. Sa voix nous accompagne encore et toujours, histoire de voir les choses avec plus d’acuité et de plaisir. On ne se lasse pas de La Loi du marcheur. On sait même que quelques échos resteront à nos côtés dans certaines grandes randonnées de l’existence.(source:la Coursive)

Infos:
Samedi 24 Mars à 20h30
La Coursive
4 rue Saint-Jean-du-Perot
17025 La Rochelle Cedex 1
Tel : 05.46.51.54.02/03.
Web :www.la-coursive.com

Hotel***Restaurant de la Corderie Royale, un instant inoubliable entre Terre et Mer.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

 (will not be published)